Vacances en Sicile – du soleil même en hiver !

Lancer la vidéo "Vacances en Sicile"

Venise est envahie par les touristes.
A Pise, on ne peut même pas rentrer dans la Tour éponyme.
A Rome, la fontaine de Trevi est en travaux.

Oui, l'Italie est un pays fantastique, mais de plus en plus de touristes quittent ce pays avec une légère amertume. Vous voulez profiter de l'Italie loin des hordes de touristes ? Vous cherchez plus qu'un selfie en bas de la tour penche ou d'une triste fontaine ?

La Sicile est la destination qu'il vous faut.

Qu'a-t-elle de si spéciale ? Elle vous offrira ce que l'Italie a de meilleur, et plus encore :

Et ce n'est qu'un avant-goût de ce qui vous attend pendant votre voyage! En Sicile, il y en a pour tous les goûts. Dans les pages qui suivent, Trip Tipp vous aidera à y voir plus clair!

Menu

Chapitre I:  La Sicile, un paradis pour photographes

Avouez que vous aussi, vous pensez à la mafia dès qu'on prononce le mot Sicile! Vous n'y êtes pour rien... le mot provient du XIXème siècle et depuis tout a changé, au point que la mafia semble sur le déclin en Sicile.

Mais le mythe du Parrain a la vie dure et continue d'attiser la curiosité des visiteurs. Chaque voyageur sera surpris de voir tout ce que la Sicile peut offrir – et tentera d'exprimer sa surprise en prenant de belles photographies des paysages rencontrés au cours du voyage.

Pour les plus doués d'entre vous, les photos finissent par se retrouver sur Google Maps ou Google Views. Quant à nous, nous pouvons vous donner un aperçu de ces extraordinaires paysages. Pour vous déplacer dans les paysages :

  • cliquez sur le cercle vert au centre de l'image pour démarrer la visite
  • déplacez l'image grâce à la souris vers la droite, la gauche, le bas ou le haut
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : Scala dei Turchi

Scala dei Turchi

Difficile à croire, mais la Scala dei Turchi est composée de pierre naturelle. Cette pierre est si blanche qu'à ses côtés, le bleu de la mer apparaît d'une façon encore plus nette et plus intense.
Le panoramique de ce spectacle naturel stupéfiant a été réalisé par da Gianfranco Guccione.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : la plage de San Vito Lo Capo

San Vito Lo Capo

Pendant l'été, vous rêvez de passer vos journées dans la Mer? Sant Vito Le Capo est l'endroit qu'il vous faut.
Comme vous pouvez le voir sur le panoramique de Bing Minus, vous pouvez vous y rendre dès le mois d'avril et vous aurez la plage pour vous tous seuls!
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : Le Dôme de Cefalu

Cefalù – Le Dôme

Vous êtes amoureux des plages de Sicile mais vous avez également besoin d'activités? Cefalù est l'endroit idéal : sa plage est l'une des plus belles de Sicile mais elle ne se trouve qu'à quelques mètres du centre historique.
Le panoramique de Barney Meyer représente le Dôme, épicentre du vieux Cefalù.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : le théâtre antique de Taormine

Taormine – Théâtre Antique

La Sicile est le berceau de la culture européenne. Oui, vous avez bien lu! Malgré sa position actuelle en Europe, la Sicile était le centre du monde pendant l'Antiquité.
Ne vous étonnez pas si partout en Sicile vous trouverez des ruines des peuples antiques. Gianfranco Guccione en sait quelque chose – c'est lui qui nous offre cet incroyable panoramique du Théâtre Antique de Taormine. L'Etna se détache au fond du paysage comme un rêve.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : Éryx – Le panorama du château

Éryx – Le panorama du château

Aphrodite et Venus étaient les déesses de la fertilité et de l'amour. Au sommet du mont Éryx, les Grecs et les Romains ont construit un temple.
On raconte qu'il s'agissait d'une sorte de "quartier rouge" avant l'heure. Le panoramique de Gianfranco Guccione donne une idée de ce qui attend les visiteurs : un magnifique village médiéval en parfait état de conservation.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : la Place du Dôme de Raguse

Raguse – Place du Dôme

Au Nord la Réforme, au Sud l'Islam et de nombreux esprits révolutionnaires comme Galilée : l'Eglise catholique ne pouvait que s'opposer à ces forces dissidentes. C'est ainsi qu'est né le Baroque. Il s'est d'ailleurs développé en Sicile dans toute sa splendeur.
Le panoramique de Gianfranco Guccione en montre un excellent exemple, place du Dôme à Raguse.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : trekking sur l'Etna

L'Etna

Pendant un voyage en Sicile, une visite de l'Etna est une expérience inoubliable. Les températures peuvent descendre très bas, même l'été car c'est le volcan le plus haut d'Europe. Qui le temperature possono essere molto basse anche d'estate. Parliamo pur sempre del vulcano più alto d'Europa.
Dans ce panoramique de Gianfranco Guccione, un groupe de randonneurs se fraye un chemin dans la neige, le long des cratères.
Panorama en photosphere des vacances en Sicile : Les Madonies en hiver

Les Madonies en hiver

La dernière photographie devrait tous nous convaincre : la réserve naturelle des Madonies est un endroit spectaculaire, été comme hiver... pourquoi n'iriez-vous pas faire un tour?
Ce panoramique vient de Google Street View : nul besoin de photographe pour révéler la beauté de ce lieu!

Chapitre II:  Les surprises ne s'arrêtent pas ici

Les quatre surprises de votre voyage en Sicile, entre plage, soleil, mer et Etna, ne sont qu'un petit aperçu de ce qui vous attend une fois sur place. Sur la carte suivante vous pourrez voir où se trouve chaque attraction dont nous parlerons dans les prochains paragraphes.

Carte des surprises de la Sicile
  1. Momies et catacombes – À la découverte des souterrains de Sicile
  2. La rivière d'Art - Être ou ne pas être
  3. La rivière d'Art - La Pyramide du 38ème parallèle
  4. Gibellina - Le choc des civilisations
  5. Les villages fantômes de Mussolini
  6. Corleone - Al Pacino au pays du Parrain
  7. Dolce & Gabbana - La mode en Sicile
  8. Cinema Paradiso - Bagheria
  9. Cinema Paradiso - Cefalù
  10. Contre la mafia au rythme du jazz
  11. Les origines siciliennes d'Albert Einstein
  1. Archimède - Arkimedeion
  2. Archimède - Technoparc Archimède
  3. Le Ska en Sicile - La danse des nymphes
  4. Frédéric II - "Stupor mundi"
  5. Construire un temple, mode d'emploi - Les carrières de Cusa
  6. Construire un tempio, mode d'emploi - Ségeste
  7. Les volcans de Sicile – Un paradis terrestre
  8. La Sicile – Une oasis dans un désert de sel
  9. Le soufre et la Sicile
  10. L'ambre de Sicile - Les larmes des filles du soleil

Momies et catacombes – À la découverte des souterrains de Sicile

Lancer la vidéo "SICILE - CATACOMBES de PALERME"

En Sicile, les souterrains des églises sont plein de secrets. Tout commence il y a 500 ans, quand les mouvements réformistes au sein de l'Église conduisent à la création d'un nouvel Ordre : celui des Capucins.

A la différence de certains chrétiens, ils firent de l'amour du prochain la mission de leur vie. La réputation de cet ordre fût grande – il se développa vite en Sicile.

Les Capucins développèrent une pratique qui semblerait folle aujourd'hui : pour une raison encore inconnue, ils momifiaient le corps de leur confrères décédés.

On sait juste que c'était avec de bonnes intentions et non pas dans le but de terroriser qui que ce soit. Plus incertaine en revanche demeure la question de savoir où ils ont appris cette pratique. Le climat de Sicile, particulièrement sec, a permis une excellente conservation des corps et des catacombes.

Vous aurez l'occasion, en visitant les catacombes du couvent des Capucins, de découvrir la plus grande collection de momies d'Europe – c'est l'une des grandes attractions de Palerme (sur la carte : point n°1). A l'intérieur, vous pourrez faire la rencontre de Rosalia Lombardo, la plus célèbres des fillettes de Sicile, morte en 1920 à l'âge de 2 ans, qu'on considère aujourd'hui comme la plus belle momie du monde.

La Rivière d'Art – La Pyramide du 38ème parallèle

Lancer la vidéo "Fiumara d'Arte 16/09/2010"

Les pyramides, à l'instar des momies, sont souvent associées aux pyramides d'Egypte. Dans le paragraphe suivant nous avons vu que des vacances en Sicile peuvent déjouer cette idée reçue quant aux momies.

La question des pyramides est légèrement différente. Il pourrait s'agir d'une simple pyramide de pierre. La pyramide du 38ème parallèle s'intègre dans le projet artistique "Rivière d'Art".

C'est l'artiste Antonio Presti qui en est le mécène. Malgré sa passion pour l'art, ce dernier a dû succéder à son père dans l'entreprise familiale dans les années 80.

Cette entreprise produisait du matériel de construction routière, dans l'un des secteurs les plus exposés à la Mafia. L'évolution de l'activité était particulièrement imprévisible.

Antonio Presti décida donc de céder l'entreprise et de se consacrer à sa passion pour l'art. L'un des ses premiers projets fût dédié à la mémoire de son père : Antonio Presti a demandé à un de ses amis sculpteurs de réaliser une œuvre au titre mystérieux : "Être ou ne pas être". L'œuvre a été placée à l'embouchure du fleuve Tusa (sur la carte : point n°2).

Dans la continuité de cette installation, Presto a eu l'idée d'inaugurer un musée à ciel ouvert avec d'autres sculptures d'art contemporain. Aussitôt dit, aussitôt fait : la Rivière d'Art était née. Ecoutez Antonio en parler lui-même dans la vidéo en haut à droite.

La Pyramide du 38ème parallèle est jusqu'à présent l'unique sculpture réalisée dans le cadre de ce projet (sur la carte : point n°3). Les réactions qu'elle a suscitées sont extrêmement mitigées : des plus instinctives ("Art ou déchet?") aux plus philosophiques ("La Pyramide symbolise notre éternel dilemme entre immanence et transcendance").

Quelle que soit votre opinion là-dessus, la Rivière d'Art mérite bien une visite. Pour ceux qui souhaiteraient approfondir ce projet, nous vous conseillons de séjourner à l'Hôtel Atelier sul Mare.

Gibellina – Le choc des civilisations

Lancer la vidéo "GIBELLINA - l'arte di stupirsi - Sicilia"

"Est-ce que c'est de l'art ou de l'arnaque?" L'art contemporain doit se confronter à ce genre de commentaire chaque jour.

En Sicile, la question prend une importance particulière puisque c'est sur l'île que se trouve la ville d'Italie qui contient le plus grand nombre d'œuvres d'art moderne : Gibellina (sur la carte : point n°4).

Comment en est-on arrivé là? En 1968, Gibellina subit un grave tremblement de terre, si grave qu'on décide de reconstruire l'intégralité de la ville à 10km du vieux centre.

La raison en est plus économique que sismologique : la vente du terrain a rapporté gros à la Mafia, puissante à l'époque dans la région.

Mais la Mafia n'a pas eu son mot à dire sur la reconstruction en elle-même : le maire de Gibellina eut l'idée de confier la reconstruction à des artistes et architectes contemporains. Ils furent plus de 100, venus de toute l'Italie, à participer au projet.

Malgré ça, le résultat a donné lieu à controverses... les avis qu'on peut lire sur Trip Advisor en attestent : ils vont de "magnifique" à "décevant". Quoiqu'il en soit, une impression semble commune à tous les visiteurs : celle de se trouver dans une ville fantôme. Même si les œuvres sont passionnantes, la ville semble morte.

Deux cultures entrent ici en conflit : celle d'une avant-garde métropolitaine qui tente de répandre sa vision du monde, et celle d'un village de campagne traumatisé par un séisme meurtrier. Une chose reste certaine : on n'oublie pas sa visite à Gibellina.

Les villes fantômes de Mussolini

Les villes fantômes de Mussolini

Avouons-le : il est excessif de décrire Gibellina comme une ville fantôme. Surtout qu'en Sicile, ce genre de ville existent bel et bien, comme par exemple Borgo Schirò (sur la carte en haut : point n°5)

Non, ce n'est pas une ancienne mine d'or avec des maisons de bois : ces constructions robustes remontent à l'époque fasciste.

Mussolini, dans le respect de la partie socialiste de son côté fasciste, s'était mis à dos les aristocrates de Sicile en menaçant leurs propriétés. En Sicile, outre l'expropriation des terrains, il procéda à la construction de nouveaux villages qui furent placés sous la gestion des habitants sans terre. Ce fût le cas de Borgo Schirò. Si Mussolini n'avait pas été fasciste, cette initiative aurait été tout à son honneur. Les aristocrates à qui il avait déclaré la guerre étaient ultraconservateurs par nature et condamnaient la Sicile au sous-développement.

Ce que Mussolini n'acceptait pas, puisqu'il avait l'ambition de redonner à l'Italie sa place de producteur agricole majeur. La Sicile aurait pu produire davantage de blé, ce qui aurait pu aider Mussolini dans ces opérations. Une autre raison poussait Mussolini à faire la guerre aux aristocrates : ils étaient selon lui les premiers complices de la mafia. Et ce système était par nature ennemi de l'état fasciste.

Les assauts lancés par Mussolini contre les propriétés commencèrent en 1940 et s'achevèrent 3 ans plus tard avec le débarquement des Alliés en Sicile. Pendant l'après-guerre, l'agriculture a été réformée par la Démocratie Chrétienne et les villages de Mussolini furent abandonnés, au point de devenir les villes fantômes qu'on peut visiter aujourd'hui, quel que soit l'intérêt qu'on porte à cette période de l'histoire.

Vous êtes encore peu nombreux à venir visiter Borgo Schirò, pour la simple raison que les informations sont rares à ce sujet.

  • Comment venir au Borgo Schirò.

Al Pacino au pays du Parrain

Lancer la vidéo "Le Parrain - Premier mariage en Sicile"

A tous ceux qui visiteront Borgo Schirò, il suffira de s'aventurer dans les alentours pour découvrir l'une des villes les plus tristement célèbres de Sicile : Corleone (sur la carte en haut : point n°6).

Vous vous souvenez surement de Vito Corleone, le personnage du Parrain, interprété par Marlon Brando dans le célèbre film de Francis Ford Coppola, d'après le roman de Mario Puzo?

La vidéo à droite montre son fils Michael Corleone, interprété par Al Pacino, pendant la visite de la ville dans laquelle son père était né, et dont provient la légendaire famille mafieuse. Son vrai nom n'était pourtant pas celui qui est resté dans la mémoire de chacun, mais Vito Andolini, lui aussi victime de la mafia avant d'en devenir la tête pensante. Le petit Vito fût contraint de fuir en Amérique pour échapper à la Mafia. L'un des employés des services d'immigrations a confondu son nom avec son lieu de naissante : "Vito Corleone" était né.

Voilà pourquoi la ville de Corleone attire aujourd'hui autant de curieux et de touristes. A vrai dire, la réalité n'est pas si loin de la fiction... déjà au XIXème siècle, Corleone était considérée comme l'un des bastions de la mafia. Après la seconde Guerre Mondiale, c'était l'une des villes les plus dangereuses du monde : selon les statistiques, au moins 20% des décès de la ville n'étaient pas dus à des causes "naturelles" (voir le documentaire de la documentario Rai pour en savoir plus).

Ce parallèle entre réalité et fiction attire chaque année de nombreux visiteurs et curieux à Corleone. Saviez-vous par exemple qu'Al Pacino est le fils d'un certain Salvatore Pacino, né à Corleone? Il n'y a pas de hasards...

Dolce & Gabbana - La mode en Sicile

Lancer la vidéo "Behind the scenes of Dolce & Gabbana's sexy shoot in Sicily"

La Sicile est une terre d'émigration et l'Amérique une terre d'immigration. Au cours du XXème siècle, un million et demi de siciliens ont abandonné leur terre d'origine à la recherche d'un meilleur destin. Il ne faut donc pas s'étonner si les italo-américains sont si nombreux.

Après la deuxième Guerre Mondiale, à cause du boom économique qui s'y produisit, c'est le Nord d'Italie qui attira les siciliens.

L'un d'entre eux s'appelait Domenico Dolce. Il était originaire d'un des villages des Madonies, Polizzi Generosa, dans lequel son père s'occupait d'un atelier de confection. Depuis son plus jeune âge, le petit Domenico faisait preuve d'un talent hors du commun dans ce domaine.

Toutefois, comment cela arrive souvent, son talent ne pouvait pas s'épanouir en Sicile. Domenico décida donc de proposer ses services à une maison milanaise qui appartenait à la riche famille Gabbana, laquelle pouvait également se féliciter du talent de Stefano, qui avait le même âge que Domenico.

Dès leur rencontre, ces derniers s'entendirent parfaitement et jetèrent les bases de ce qui devint par la suite l'une des plus célèbres success story d'Italie. Les stylistes n'oublièrent jamais la Sicile – ils y retournent régulièrement pour tourner des campagnes publicitaires, comme dans la vidéo ci-dessus (voir les images du shooting ici).

Dolce & Gabbana s'entourent des plus grands artistes, de Mario Testino à Ferdinando Scianna, l'un des trois italiens de la mythique agence Magnum. Originaire de Bagheria (sur la carte : point n°8), ce talentueux photographe a souvent collaboré avec les stylistes. Nous lui consacrerons le prochain paragraphe.

  • Les commentaires de TripAdvisor sur la ville natale de Domenico Dolce.

Le Nuovo Cinema Paradiso

Lancer la vidéo "Cinema Paradiso Original Trailer (1988)"

Dans les années 50, la télévisions s'est démocratisée en Sicile mais n'avait pas encore remplacé le cinéma dans sa fonction sociale : le septième art vivait alors l'un de ses moments les plus enthousiasmants et les salles obscures étaient pleines à craquer.

Dans la petite ville de Bagheria (sur la carte : point n°8) un jeune homme commençait à tomber amoureux de ce monde fantastique : Giuseppe Tornatore.

Lui aussi, comme Domenico Dolce, avait fait preuve d'un talent impressionnant et d'une grande sensibilité artistique dans le domaine de la photographie.

Pendant ses années de lycée, un deuxième talent lui vint : celui de réalisateur. A l'âge de 16 ans déjà, il mettait en scène des pièces de théâtre de Luigi Pirandello avec succès.

Ces deux talents se transformèrent en une véritable vocation de réalisateur-scénariste. Ses premiers films, en partie documentaires, furent tournés en Sicile. Mais l'île devint vite trop petite pour lui. C'est à Cinecittà qu'il alla réaliser ses rêves de grandeur.

Mais le lien qui l'unissait à son île demeura intact : c'est même l'une des raisons de son succès international. Dans les années 80, il eut l'idée de faire revivre l'âge d'or du cinéma et de sa jeunesse dans un film : Nuovo Cinema Paradiso.

Ce fût un échec commercial. Mais le film n'avait pas dit son dernier mot. Le propriétaire d'un cinéma de Messine qui croyait beaucoup dans le film eut une idée magnifique : les spectateurs pouvaient choisir de payer ou de ne pas payer non pas avant, mais après avoir vu le film.

Cette opération eût un succès incroyable : Nuovo Cinema Paradiso finit par obtenir un Oscar, un Golden Globe et bon nombre d'autres récompenses. Le succès du film a d'ailleurs accru l'intérêt du public pour les villes qui lui servent de décor : Bagheria (sur la carte : point n°8), ville natale de Tornatore, et Cefalù (sur la carte : point n°9), la merveilleuse ville de la côte Nord.

Contre la mafia au rythme du jazz

Lancer la vidéo "spasimo jazz night gianluca pellerito e gigi cifarelli agosto 2008"

C'est sans doute l'une des plus grandes surprises qui vous attendent : Palerme est peut-être la ville la plus jazz d'Europe!

Parmi toutes les choses que vous auriez pu associer à Palerme, vous n'auriez pas pensé au jazz... et encore moins à Palerme comme métropole du jazz. Et pourtant!

Regardez la vidéo à droite. Elle a été réalisée en 2008 dans l'Eglise "Santa Maria dello Spasimo", o meglio, all'interno di ciò che della chiesa rimane. Questa venne infatti utilizzata soltanto per 70 anni dopo la sua costruzione e successivamente acquistata dalla città.

Son utilisation laïque n'a pas permis au bâtiment d'éviter son triste sort, tout comme le quartier alentour, la Kalsa. Il tombe en ruine sous le regard indifférent de la mafia, qui contrôle ce territoire. Jusqu'en 1985, quand un certain Leoluca Orlando est devenu maire de Palerme et a initié un mouvement citoyen qui n'a pas cessé depuis.

Le nouveau maire a d'abord commencé par promouvoir les initiatives culturelles qu'il jugeait pertinentes. L'une d'entre elles eut pour objet la restauration des murs du Spasimo et des constructions alentours. Le toit en revanche, est resté ouvert pour conserver l'impression magique produite par cette ouverture pendant les évènements.

Un des édifices voisins abrite l'école de jazz de la fondation The Brass Group, devenue une véritable source de talents d'exceptions (voir la vidéo ci-dessus). Le batteur (Gianluca Pellerito) est alors âgé d'à peine quatorze ans. Aujourd'hui il a obtenu une reconnaissance internationale et fait partie de nombreux groupes.

La fondation The Brass Group ne s'occupe pas seulement de cultiver les jeunes talents, mais elle gère également l'unique orchestre de jazz reconnu à un niveau régional, l'Orchestra Jazz Siciliana. L'adjectif Siciliana ne doit pas induire en erreur : cet ensemble rivalise avec les plus grands, comme le Lincoln Center de New York, avec lequel il a déjà collaboré. L'orchestre a déjà donné plus de 3000 concerts.

Le jazz n'est pas seulement une surprise pour celui qui visite la Sicile : c'est un indice supplémentaire de la richesse extraordinaire qu'on peut trouver sur l'île.

Les origines siciliennes d'Albert Einstein

Lancer la vidéo "CROZZA - ZICHICHI VS ZICHICHI"

Que la Sicile ait été le berceau de grandes personnalités artistiques n'étonne plus personne.

Mais nous vous réservons une prochaine surprise : grâce à la promotion de la recherche, c'est également vrai dans le domaine scientifique.

L'un des acteurs majeurs de ce processus est le physicien Antonino Zichichi (assis à gauche dans l'image si dessus), originaire de Trapani. Son champ de recherche préféré : la physique des particules.

La physique des particules cherche à découvrir d'où vient notre monde. Pour le découvrir, des scientifiques font circuler des particules microscopiques à des vitesses hors normes à travers d'énormes tuyaux. A la fin de leur parcours, les particules accélérées se heurtent contre différentes matières. En fonction du résultat de ces collisions, les scientifiques tentent de formuler des hypothèses.

Ce qui pourrait passer pour un parc de jeux réservés aux savants fous donne en réalité lieu à de nombreuses applications pratiques. On peut par exemple remplacer la matière qui se trouve à l'extrémité du tube par des cellules cancérigènes.

Mais revenons-en à Antonino Zichichi : ce dernier a également fait preuve de nombreux autres talents : de la politique à la religion, il fait surtout parler de lui par l'originalité de son approche. Aussi étrange que ça puisse paraître, ce scientifique est également un croyant convaincu qui n'a jamais vraiment adhéré à la théorie de l'évolution.

Certaines de ses sorties sont donc du pain béni pour les satyres et pour son imitateur attitré, Maurizio Crozza. Même si entre ces deux hommes les rapports sont cordiaux.

La création du Centre for Scientific Culture crée par Zichichi a donné lieu à controverse. Cette école, fondée en 1963, se trouve sur le Mont Éryx (sur la carte en haut : point n°11), aux portes de Trapani. On y parle de physique mais également de tous les thèmes qui s'y rapportent.

Le Mont Éryx vaut le détour, et pas seulement pour les amoureux de la science : la petite ville médiévale qui se trouve au sommet offre un panorama magnifique sur le paysage alentour.

Heureusement, Antonino Zichichi n'est pas le seul "Einstein" de Sicile. Le "Centre for Scientific Culture" est en effet dédié au physicien Ettore Majorana. A la différence de l'habile Zichichi, Majorana n'était pas capable de présenter ses idées de manière très claires. Il passa la fin de sa vie isolé et disparut dans des circonstances qui restent encore mystérieuses.

Dans l'essai Ettore Majorana - Genius and Mystery [PDF, 2.1 MByte] Zichichi analyse l'apport de Majorana a la physique moderne. Malheureusement, ce texte n'est pas accessible au grand public. Quoi qu'il en soit, pour comprendre la valeur de ce dernier, il suffit de se fier aux mots avec lesquels il fût décrit par son collègue Enrico Fermi : "Il existe des scientifiques de première classe qi font d'importantes découvertes et aident la science à progresser. Puis il y a les génies absolus comme Galilée et Newton. Majorana était l'un d'entre eux."

Archimède – Le génie méconnu

Lancer la vidéo "Archimede"

Dans le paragraphe précédent, on a vu qu'Enrico Fermi plaçait son collègue parmi les plus grands savants de l'histoire.

Mais aux côtés de Newton et de Galilée il a oublié de cité Archimède. Les recherches de ce dernier sont souvent sous-évaluées. On oublie également qu'Archimède était originaire de Sicile.

En réalité, Archimède a vécu à Syracuse pendant le IIIème siècle avant J.C. Un voyage en Sicile est une occasion unique de côtoyer de génie de plus près, en visitant par exemple le musée Arkimedeion dans le centre historique de Syracuse (sur la carte ci-dessus : point n°12) ou le Technoparc Archimède en périphérie (point n°13).

A l'époque d'Archimède, Syracuse n'était pas simplement la ville la plus puissante de la Sicile, mais également la plus effervescente d'un point de vue culturel. Elle attirait les scientifiques et les artistes de toute la Méditerranée. Le père d'Archimède était lui-même astronome et partagea une grande partie de son savoir avec son fils. Un savoir qui grandit de plus en plus vite et aboutit à la volonté d'expliquer tous les phénomènes naturels de manière empirique.

Il a fallu des siècles pour mesurer la portée de sa contribution. Au milieu du XIXème siècle, on a découvert le livre d'Archimède. Ce texte, écrit en grec ancien, était difficile à appréhender même pour les experts en linguistique. Le motif en est simple : le livre original a été gratté et recyclé pour écrire le nouveau livre. Un acte qui peut sembler étrange, mais qui était courant à une époque où le papier était rare.

Heureusement, celui qui trouva le livre s'aperçut immédiatement de sa valeur. Mais la Guerre est passée par là et l'on perdit la trace de ce livre. C'est en 1998, à l'occasion d'une vente chez Christie's que le livre a refait surface. Il a été acheté par un riche américain.

Il faut remercier cet homme : il a mis le livre à disposition des scientifiques qui pourront ainsi, à l'aide des rayons X, déchiffrer l'intégralité du texte. Le contenu du livre a bouleversé notre vision de l'histoire des sciences. En effet, il utilisait déjà certaines formules mathématiques que Descartes, Newton ou Leibniz pensaient avoir inventé bien plus tard.

Environ 2000 ans séparent ces hommes d'Archimède... il est bon de se demander pourquoi les scientifiques n'ont pas poursuivis les travaux de ce génie. La réponse est simple : pendant les Guerres Puniques, Syracuse a été dévastée par les troupes romaines - Archimède fût tué et ses travaux disparurent avec lui.

Mais les choses ont changé par la suite, et si les intellectuels ont existé de tout temps, le contexte, avec l'avènement de la religion Chrétienne qui considère souvent le savoir comme un vice, s'est montré moins favorable aux grandes découvertes.

Ainsi, en 2000 ans, la Sicile a changé considérablement. Le bastion du savoir, sous l'influence de la religion, a beaucoup régressé. Au point qu'il fallut attendre les années 70 pour avoir raison de l'analphabétisme sur l'île.

Le ska sicilien – La danse des Nymphes

Lancer la vidéo "Roy Paci & Aretuska - Cantu siciliano (2002)"

Le harcèlement n'est pas un phénomène récent. Les divinités Grecques y avaient déjà recours. Prenons l'exemple du dieu Alphée, qui tient son nom de la source homonyme.

Il était amoureux de la Nymphe Aréthuse, mais ce n'était pas réciproque. Cette dernière demanda l'aide d'Artémis qui changea Alphée en fleuve pour la protéger.

Vous vous demandez surement": quel rapport avec la Sicile?

Eh bien, une autre surprise : la transformation d'Alphée eut lieu dans les environs de Syracuse, sur l'île d'Ortigia (sur la carte plus haut : point 14).

...Et alors?

La source d'Aréthuse est une source d'eau douce dans l'eau salée de la Méditerranée. Un petit cours d'eau sous-terrain alimente la source. C'est un véritable miracle de la nature : il ne faut s'étonner si Syracuse a été l'une des villes les plus puissantes de son temps!

Il reste cependant une autre question : quel est le rapport de tout ça avec la musique ska?

Il suffit de regarder la vidéo ci-dessus pour comprendre. Le nom de ce groupe sicilien est "Aretuska" : c'est un mélange entre le nom de la source Aréthuse et du mot ska. Le nom ne renvoie pas seulement au fait que le leader du groupe, Roy Paci, est originaire de cette région. Il évoque aussi l'implication du groupe dans la défense des droits des femmes, féminisme dont la divinité Grecque Aréthuse est le symbole parfait. Une association du même nom a été créée par une initiative de l'Union Européenne.

Souvenons-nous également de l'engagement de Roy Paci dans la lutte Antimafia. Son look de gangster et le logo guerrier qu'on retrouve sur son site ne sont que des provocations. Il joue avec les clichés qu'on connait tous.

Si pendant votre voyage en Sicile, vous souhaitez assister aux concerts de Roy Paci, regardez les dates de sa tournée sur son site":

Frédéric II – "Stupor Mundi"

Lancer la vidéo "Frederic de Hohenstaufen (EURASIA)"

Avec la mort d'Archimède, la Sicile a commencé un long déclin qui dura près de 2000 ans et prit fin dans les années 80. Voici un bref résumé de chaque période.

Au Moyen-Age, il y eut une brève période de splendeur culturelle qui bouleversa le monde entier. Frédéric II en fût l'artisan principal.

Ce dernier ne grandit pas dans la maison des Hohenstaufen, mais bien en Sicile. Sa mère avait été un temps la souveraine de l'île. En 1198, à l'âge de 4 ans, il lui succéda sur le trône. Il fût élevé par une horde de tuteurs et de professeurs.

La noblesse sicilienne en a profité pour s'approprier toutes les terres qu'elle pouvait soutirer à la royauté. Les pauvres : ils ne savaient pas encore qu'ils avaient affaire au plus brillant des rois du Moyen-Age.

Une fois devenu majeur, et obtenus les pleins pouvoirs, il prit la tête du règne et amorça une grande série de réformes pour essayer de créer un système étatique.

Il ne s'agissait pas bien sûr d'une démocratie, mais bien d'un état dont le pouvoir était concentré dans la personne du souverain. Mais contrairement aux apparences, il ne s'agissait pas d'une forme de gouvernement despotique, au contraire. Sous le règne de Frédéric II, furent adoptées des lois vraiment révolutionnaires pour l'époque : interdiction de se faire justice soi-même, protection de la nature comme objectif de l'Etat, renforcement des droits des femmes.

La protection de la nature était une question sérieuse pour Frédéric. Lui aussi pensait que chaque phénomène naturel pouvait s'expliquer de manière scientifique. Comme Archimède avant lui, Frédéric croyait que seul l'arbre de la connaissance était capable de lutter contre les ténèbres de l'ignorance.

Pour cette raison, il est facile de comprendre que les rapports du souverain avec le Pape furent difficiles. Et le peu d'intérêt de Frédéric pour les croisades n'arrangea rien. Et c'est sans parler de sa tentative de disqualifier le pouvoir temporel du souverain pontife.

Toutes les actions de Frédéric ont été si innovantes qu'on a fini par l'appeler "stupor mundi". Si vous voulez rendre hommage à l'un des plus grands hommes de Sicile, rendez-vous à la Cathédrale de Palerme auprès de son sarcophage (sur la carte : point n°14).

Construction d'un temple : mode d'emploi

Construction d'un temple : mode d'emploi

En Sicile, on trouve des temples grecs qui sont restés dans un excellent état de conservation. La raison est simple : la Sicile antique d'il y a 2000 ans a vu différentes civilisation sur son territoire, qui toutes laissé des traces indélébiles de leur passage.

Les vestiges de ces peuples continuent à nous émerveiller, nous, hommes modernes. Face à de tels prodiges d'architecture et d'intelligence, comment faire autrement? On se demande encore comment ils ont réussi à construire ces temples, sans marteau piqueur, ni laser, ni ordinateur, ni camion, ni route. On finirait presque par croire Erich von Däniken et sa théorie des astronautes antiques": selon lui, les temples ont été construits par des extra-terrestres.

Aussi séduisante que soit cette théorie, elle ne fait pas honneur aux hommes qui ont dédié leur vie à la construction de ces temples. On peut simplement leur reprocher de ne pas avoir laissé de mode d'emploi derrière eux – ça aurait simplifié la vie des archéologues. Heureusement, pendant votre voyage en Sicile, vous aurez la possibilité non seulement d'admirer les temples mais également de comprendre comment ils ont été construits.

En Sicile, dans les environs de Selinunte, on peut voir une belle carrière de pierre qui remonte à la Grèce antique. Elle est restée dans l'état où l'on laissée les travailleurs d'alors : ce qui saute aux yeux, ce sont surtout les grandes colonnes qu'on voit un peu partout, et dont certaines sont encore à moitié accrochées à la roche.

Cette illustration montre la fabrication des colonnes de temples, l'autre décrit leur mode de transport. Une fois arrivées au chantier, les sections des colonnes étaient superposées l'une sur l'autre (ce processus existait déjà en 600 avant J.C.) et poncées. Ensuite, les interstices étaient comblés et on procédait à la sculpture des ornements.

Le temple de Ségeste est un excellent exemple de ce procédé (sur la carte : point n°16). De prime abord, on est surpris par la bonne conservation du temple. Un regard plus attentif permettra de comprendre qu'il s'agit d'une construction inachevée. Les colonnes ne sont pas terminées, on en voit encore les différentes sections. De même, les ergots qui servaient au transport des colonnes n'ont pas été supprimés après la mise en place des colonnes.

On sait à présent comment les différentes parties d'un temple étaient conçues puis transportées, mais une question reste ouverte : comment arrivait-on à un tel degré de précision? Sans niveau? Les Grecs avaient recours à l'eau. En l'absence de vent, sa surface reste parfaitement horizontale. Imaginez donc une mare à la place du temple. Plantez ensuite quatre bâtons aux coins de l'eau, et marquez sur chacun le niveau de l'eau. Les signes seront les marques qui serviront pour déterminer l'horizontalité du sol !

Mais comment obtenir une juste perpendicularité? Là encore, des instruments simples suffisent : deux boules et quelques cordes. Cette technique était déjà connue des Egyptiens; Les Grecs, avec Pythagore, ont théorisée cette technique.

Comme quoi, pas besoin des extra-terrestres pour réaliser de grandes œuvres. Il faut juste un peu de sueur et de logique.

Les volcans de Sicile - Un paradis torride

Lancer la vidéo "Riserva Naturale Macalube di Aragona"

Les volcans? Il n'y en a qu'un en Sicile, c'est l'Etna, pas vrai? Non? Ah bon... en réalité, il y a plein de volcans en Sicile.

L'Etna est le plus grand et le plus dangereux d'entre eux. Les gueules des volcans de la réserve naturelle Macalube (sur la carte : point n°17) sont au contraire si petites qu'on y passerait difficilement la main.

Sans se brûler bien sûr puisque les vapeurs qui s'en dégagent sont, au contraire, bénéfiques pour la peau. Il ne crache d'ailleurs pas de lave, mais de la boue. Les romains avaient déjà compris ses bienfaits et l'utilisait comme un cosmétique.

Il existe des milliers de volcans comme celui-là, dont une bonne partie se trouve en Azerbaïdjan. Ils sont rares en Europe.

Un voyage en Sicile est une bonne opportunité pour profiter de ces volcans. Les volcans du Macalube, selon la tradition populaire du Moyen Age, délivre le sang des Sarrasins. Une autre légende voudrait en revanche que ces volcans aient engloutis la ville qui s'y trouvait ainsi que ses habitants – sous la forme d'une punition divine.

Bien sûr, il ne s'agit que de légendes. Mais ce n'est pas un hasard si ces volcans se trouvent en Sicile. Ils surgissent de l'endroit où deux plaques se frottent. La plaque Africaine et celle Eurasienne. Dans certains cas, ces plaques contiennent de l'eau et de l'argile. L'eau transforme l'argile en boue et la pression qui s'exerce sur les plaque les pousse depuis les profondeurs, situées à 4 ou 5 km du sol, jusqu'à la surface.

Les volcans de boue ne sont pas dangereux. En cas de forte pression, ils provoquent tout au plus une fontaine de boue. Les petits volcans augmentent ainsi leurs dimensions et pourraient pour cela devenir dangereux. Nous vous invitons donc à ne pas pénétrer dans les secteurs interdits pour éviter le moindre risque.

Sicile – Une oasis dans un désert de sel

Lancer la vidéo "Fabuleuse mine de sel de Realmonte"

Depuis la terrasse de la location de vacances, la Méditerranée semble infinie. Si vous jetez un regard à une carte vous vous apercevrez pourtant qu'il ne s'agit que d'une mer interne, d'un grand lac salé qui se déverse dans l'Atlantique après le détroit de Gibraltar. Ce bras de mer est étroit et peu profond : on navigue à 300 mètres du fond à peine.

Par chance, le détroit pourrait devenir encore plus étroit, à cause du lent mais inexorable mouvement tectonique qui pousse la plaque eurasienne contre celle africaine et provoque un mouvement permanent des fonds marins. Le niveau de la mer varie lui aussi. Au cours de la dernière glaciation, il était plus bas de 100 m par rapport à aujourd'hui.

Le détroit de Gibraltar pourrait donc se transformer en un mur entre l'Atlantique et la Méditerranée. Dans ce cas, il est probable que cette dernière, une fois enclose, finirait par s'évaporer. Il ne resterait plus qu'une immense croûte de sel.

De ce désert de sel émergeraient alors des oasis, comme la Sicile. Petit à petit, le désert de sel disparaitrait à son tour : le vent en éparpillerait les résidus et la pluie transformerait cette pellicule en argile. A un certain point, le niveau de l'eau recommencerait à monter, et l'Atlantique en pressant contre le mur finirait par le rouvrir. La Méditerranée se remplirait une fois de plus.

Nous avons bien sûr fait appel à notre imagination dans les lignes précédentes, mais il ne s'agit pas de science-fiction, au contraire, mais d'un phénomène continue à l'échelle géologique. En Sicile, le sel peut être extrait de la roche autant que de la mer.

Parmi ces carrières de sel, la plus spectaculaire est sans doute celle de Realmonte (sur la carte : point n°18). Comme on peut le voir sur la vidéo, des artistes ont même réalisé une cathédrale de pierre, à l'intérieur de laquelle il est facile de distinguer l'alternance entre strates d'argile et de sel.

Ce genre de phénomène existe sûrement dans différents endroits de la Méditerranée, mais ici la pression tectonique a poussé le liquide lipidique vers le haut et l'a rendu visible. La carrière est encore en fonction, dès lors l'accès est interdit aux visiteurs. Des visites ont lieu le dimanche et certains jours de fêtes religieuse ou culturelle. Un concert dans une cathédrale de sel? C'est un spectacle qui n'existe qu'en Sicile!

La Scala dei Turchi est une autre manifestation du va et vient de la Méditerranée. C'est l'une des plus belles merveilles de Sicile.

Le soufre et la Sicile

Lancer la vidéo "cozzo disi"

Nous avons déjà expliqué pourquoi il est facile de trouver du sel en Sicile. La question du soufre est différente : tout indique alors que l'île est encore très active d'un point de vue géologique.

Il y a bien sûr des analogies entre le soufre et le sel. Précisons d'abord que lorsque nous parlons de sel, il ne s'agit pas forcément de celui qu'on trouve dans nos cuisines, mais du minéral en général, le sulfate y compris.

Si la Méditerranée devait s'évaporer comme nous en avons fait l'hypothèse dans le paragraphe précédent, il ne resterait donc pas seulement le sel, mais aussi le sulfate. Le sulfate est composé de soufre et d'oxygène. Sur ce dernier, des bactéries corrosives agissent, jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'oxygène : c'est ce qu'on appelle le soufre.

Là où on trouve une forte concentration de sulfate et de bactéries, on aura donc une grande quantité de soufre. Dans certains points, le rapprochement des plaques continentales provoque une re-salaison des surfaces. C'est ce qui est arrivé en Sicile.

Plusieurs millions d'années plus tard, des siciliens ont découvert le trésor qu'ils avaient sous les pieds : ils dominèrent le marché mondial du soufre pendant tout le XIXème siècle. Malheureusement, ces derniers appartenaient aux classes dominantes ou à la Mafia. Ces derniers pratiquaient le racket auprès des ouvriers et des propriétaires des mines. Ils collectaient une taxe auprès des premiers et « protégeaient » les seconds. Les ouvriers étaient donc contraints de travailler dans des conditions inhumaines (voir la vidéo plus haut) et les propriétaires contraints de maintenir le prix du soufre trop élevé.

Un américain a trouvé une méthode plus économique pour excaver le soufre sans passer par les mines traditionnelles. L'élite sicilienne ne fût pas capable de s'aligner sur cette innovation et le prix du soufre continua de grimper, jusqu'à sortir du marché. Les mines de Sicile fermèrent les unes après les autres.

La seule qui resta en fonction jusqu'aux années 50 fût celle de Cozzo Disi, dans les environs de Casteltermini (sur la carte : point n°19). La faillite était inévitable mais fût évitée grâce à la mairie de Casteltermini, qui décida de transformer la mine en musée. Il devrait bientôt ouvrir ses portes. Sa visite est fortement conseillée aux passionnés d'histoire et de pierres.

L'Ambre de Sicile – Les larmes des filles du soleil

Lancer la vidéo "Tornare indietro di 30 milioni di anni grazie ad un ambra... - Fossil amber"

Les divinités de la Grèce Antique avaient des racines bien terrestres. Apollon par exemple ne s'occupait pas seulement du soleil mais il exerçait également une activité de berger. Ses filles s'occupaient en effet de la pâture des vaches et des chèvres de Sicile. Mais Apollon avait également un fils, Ion.

Son plus grand désir était de réussir à conduire le char de son père, qui trouvait pour sa part que c'était trop dangereux.

Mais les enfants écoutent rarement les conseils de leurs parents et Ion, avec l'aide de ses sœurs, à la première occasion, s'empara du char de son père.

Imaginez un peu qu'on laisse un jeune conducteur conduire une formule 1 : c'est une catastrophe annoncée. Et en effet, Ion s'approcha trop de la terre, déclencha un incendie et perdit la vie. Ses sœurs, inconsolables, en guise de punition, furent changées en peupliers et leurs larmes en ambre.

Depuis notre perspective actuelle, certains mythes font sourire. Mais toutes ces histoires sont ancrées dans la réalité. La Sicile est connue pour une variété particulière d'ambre, la simétite, qu'on appelle ainsi en rapport au mythe grec et qui signifie "larmes des filles du soleil".

Le nom simétite vient du fleuve Simeto (sur la carte : point n°20). La majeure partie de l'ambre provient de ses environs. Aujourd'hui, l'ambre est devenue plus rare en Sicile, et il faut être chanceux pour en trouver. Vous saurez au moins d'où elle provient : ce sont les larmes des filles du soleil.

La Sicile n'est pas une île pour retraités

Lancer la vidéo "Sicily Teaser - Solemar Sicilia - learn Italian in sunny Sicily"

La Sicile est pleine de trésors antiques. Ce qui ne veut pas dire qu'on se trouve dans un magasin d'antiquités pour familles et personnes âgées, contrairement à l'idée reçue et alimentée par les agences de tourisme.

Le problème, c'est que ce cliché donne une idée très incomplète de l'île et ne rend pas compte des activités qui peuvent y amener les jeunes.

C'est dommage, parce que la Sicile propose énormément d'activités pour les jeunes.

Palerme et Catane disposent de deux grandes Universités très ouvertes sur l'international. Grâce au programme Erasmus, elles accueillent chaque année des jeunes de toute l'Europe. Et ces derniers ne se limitent bien sûr pas aux activités de la sphère académique – ils profitent également de la richesse de la vie nocturne de ces deux villes.

En outre, les jeunes qui visitent la Sicile en profitent aussi pour apprendre l'italien : une activité qui peut offrir bon nombre de surprises et de rencontres (voir la vidéo à droite).

Pour plus d'informations sur les activités pour les jeunes :

Logo Solemar Academy

Des vacances d'hiver en Sicile

Des vacances d'hiver en Sicile

A vrai dire, tout le monde n'a pas envie de passer ses vacances d'hiver dans un chalet au milieu des Alpes ou des Pyrénées. Le plaisir de passer ses vacances dans un endroit chaud est au goût du jour et pousse les voyageurs à partir dans des pays tropicaux. En réalité, la Sicile est à deux pas de la France et propose des températures subtropicales. L'hiver est presque inexistant en Sicile. Les mois les plus froids sont janvier et février – mais les températures descendent rarement en dessous de 10°C.

L'été se prolonge jusqu'au tout début du mois de novembre et le printemps arrive au début du mois de mars. Le mois de janvier offre de belles journées de soleil.

C'est donc le motif principal qui nous pousse à vous conseiller la Sicile pour des vacances d'hiver ou l'hiver tout entier ! Vous pourrez vous offrir des journées de soleil et vous adonner à diverses activités : les visites des villes et de leurs monuments, les visites des sites archéologiques, naturels et des musées seront d'autant plus agréables que l'afflux de touristes est réduit en hiver dans ces lieux.

Saviez-vous que dans les écrits des grands voyageurs du XVIIème et du XVIIIème siècle, la Sicile est décrite comme un paradis exotique unique? Certaines destinations plus lointaines et plus couteuses vous décevront. La Sicile quant à elle ne vous décevra pas.

Chapitre III:  les sites de UNESCO en Sicile

En Italie, le nombre de sites déclarés au Patrimoine mondial de l'UNESCO est supérieur à celui de la plupart des autres pays du monde. Six d'entre eux sont situés en Sicile. Pas mal pour une petite île touristique non? Quatre d'entre eux sont des sites culturels, les deux autres sont des sites naturels.

Les paragraphes suivants sont des traductions des articles écrits en anglais par Veronica Di Grigoli sur son blog, The Dangerously Truthful Diary of a Sicilian Housewife. Vous y trouverez de nombreuses histoires qui concernent la Sicile.

Sicile - Carte des sites de UNESCO en Sicile
  1. La Vallée des Temples, Agrigente
  2. Villa romaine du Casale, Piazza Armerina
  3. Syracuse et la nécropole de Pantalica
  1. Les villes baroques du Val di Noto
  2. Les Iles Eoliennes
  3. L'Etna

La Vallée des Temples, Agrigente

Lancer la vidéo "Archaeological Area of Agrigento (UNESCO/NHK)"

Agrigente a été fondée par les Grecs au VIème siècle avant J.C. et devint l'une des cités les plus importantes de la Méditerranée pendant les siècles qui suivirent.

Jusqu'à présent, on a découvert 7 temples, tous dans un excellent état de conservation. On pense toutefois qu'une grande partie de la cité se trouve encore ensevelie. Dans quel état? On l'ignore...

Celui qui visite la cité pourra découvrir un des premiers systèmes d'irrigation qui apportait l'eau depuis les montagnes jusqu'à la ville, ainsi que les vestiges de maisons, de boutiques et d'un four ainsi qu'une nécropole datant du IXème siècle avant J.C.

Dans les environs, vous pourrez faire un tour dans les jardins arabes de Kolymbetra, où un système d'irrigation datant du IXème siècle avant J.C. permet la culture des agrumes et d'autres plantes d'Afrique du Nord.

La Villa romaine du Casale, Piazza Armerina

Lancer la vidéo "Villa Romana del Casale (UNESCO/NHK)"

La Villa du Casale a été construite entre l'IIIème et le IVème siècle aux pieds du mont Mangone. C'est le nec plus ultra du luxe, de l'élégance et de l'artisanat de l'époque romaine. Elle est située au milieu de nulle part.

La Villa romaine a probablement été construite sur les terres d'un propriétaire puissant, cultivées pas des esclaves et des serfs.

Le sol de la Villa est dans un excellent état de conservation – il est recouvert de magnifiques mosaïques. La plus connue de ces mosaïques se trouve dans une salle qui devait servir de salle de sport, elle représente une jeune femme en bikini, en train de faire des exercices de gymnastique (!).

Dans la salle à manger en revanche, on trouve une scène de lutte entre des hommes et des animaux en tous genre : chèvres, singes, aigles, éléphants.

Syracuse et la nécropole de Pantalica

Lancer la vidéo "Syracuse - Sicily - Italy - UNESCO World Heritage Sites"

Dans la Sicile orientale, l'UNESCO a trouvé de nombreux trésors. Parmi eux, la cité antique de Syracuse et la nécropole de Pantalica. Cette dernière a été construite par les Sicani, habitants de la Sicile entre le XIIIème et le VII siècle avant J.C. Ils ont creusé dans la roche plus de mille tombes et chambres mortuaires.

A partir du VIIIème siècle les Sicani ont été supplantés par les colons Grecs, qui fondèrent Syracuse, une ville qui devint pour quelques temps un centre culturel et scientifique au même titre qu'Athènes.

La Sicile a tenu un rôle de protagoniste dans le monde de l'Antiquité, surtout pendant la période grecque. L'un des plus grands savants de tous les temps fût un sicilien : nous parlons d'Archimède de Syracuse. Pendant votre voyage en Sicile vous aurez donc la possibilité de vous promener dans les mêmes rues que celles où il courut complètement nu, s'exclamant "Eureka!". Immergé dans sa baignoire, il venait de découvrir le principe de la poussé hydrostatique à laquelle il donna son nom.

Le centre de Syracuse se trouve sur l'île d'Ortigia. Elle abrite également un amphithéâtre Grec, un autre Romain et un temple d'Athéna. Les Romains conquirent Syracuse au IIIème siècle avant J.C et mirent ainsi fin à l'époque Grecque en Sicile, qui dura environ 500 ans.

Les villes baroques du Val di Noto

Lancer la vidéo "Late Baroque Towns of the Val di Noto"

En 1693, un tremblement de terre a touché le Val di Noto, dans la partie sud-orientale de l'île. Les normes sismiques n'existaient pas encore et aucune construction n'y survécut. La reconstruction complète des huit villes selon le style baroque alors en vogue est très impressionnante.

Caltagirone, Militello Val di Catania, Catane, Modica, Noto, Palazzolo, Raguse et Scicli sont placées sous la tutelle de l'UNESCO.

L'élite sicilienne d'alors était souvent critiquée pour son retard et son conservatisme. C'est pourtant elle qui finança la reconstruction du Val di Noto. Elle contribua également au caractère moderne de la reconstruction : les rues amples et aérées ont remplacé les petites ruelles étroites du Moyen-Age. Pour cette raison aussi, les villes du Val di Noto sont plus hautes que les autres villes d'Europe du même style. On part d'ailleurs de style baroque tardif.

La ville de Modica est également célèbre pour son chocolat : la production est totalement artisanale et respectueuse des recettes empruntées par les espagnols aux Aztèques pendant le Moyen-Age.

Iles Éoliennes

Lancer la vidéo "Isole Eolie (Aeolian Islands) (UNESCO/TBS)"

Les Iles Éoliennes (ou Lipari) se trouvent au large de la côte nord-occidentale de Sicile. L'archipel est formé par sept îles : Lipari, Panarea, Stromboli, Vulcano, Linosa, Alicudi et Filicudi. Il y a également cinq autres petites îles. Elles sont toutes d'origine volcanique et séparées de la terre ferme par la Méditerranée, profonde de quelques 200 mètres à cet endroit.

Ces îles font partie du Patrimoine naturel de l'humanité de l'UNESCO à cause du rôle central qu'elles jouent dans l'évolution géologique et volcanique de la planète.

Bien sûr, celui qui les visite est surtout attiré par l'idée de marcher sur un volcan encore actif comme Stromboli. Un volcan qui attire aussi les réalisateurs. Un film de Roberto Rosselini, devenu depuis un classique avec Ingrid Bergmann, porte même le nom de cette île.

Etna

Lancer la vidéo "Etna, Patrimonio dell'Umanità (World Heritage Site)"

L'Etna est le deuxième site classé au patrimoine naturel de l'UNESCO. C'est à la fois l'un des plus hauts volcans d'Europe et l'un des plus actifs. A l'intérieur, l'activité volcanique ne s'arrête jamais. Ce qui permet aux analystes du monde entier de l'observer quand bon leur semble.

Il ne faut pas s'étonner si l'Etna est l'une des attractions principales de l'île. En revanche vous serez étonnés par les températures qui vous attendent au sommet, d'autant plus qu'il fait parfois très chaud partout ailleurs. Mais ne vous laissez pas tromper : certaines pierres sont brûlantes et ne doivent pas même être touchées!

La zone autour du volcan est l'un des jardins les plus grands de Sicile. Le sol est riche de substances minérales qui favorisent la croissance d'une grande variété de fruits et légumes. Le seul problème, ce sont les coulées de lave qui peuvent parfois inonder les champs. Mais vue la grande prévisibilité des coulées, les dommages qu'elles peuvent provoquer sont souvent minimes.

Chapitre IV:  à la découverte de la Sicile

Lancer la vidéo "SICILIA - Opera Unica (FR)"

La Sicile offre beaucoup plus que du soleil, des plages ou des volcans! Dans la vidéo à droite, l'Agence Italienne pour le Tourisme nous en donne un avant-goût.

Comme vous l'aurez vu, pendant un voyage en Sicile, il est difficile de s'ennuyer. Ici par exemple, des vacances à la mer ne dispensent pas de la possibilité de faire des excursions en montagne. Dans quel autre endroit est-ce possible?

Malgré ça, on sait que la mer reste l'attraction principale pour beaucoup d'entre vous. Notre tour virtuel commence donc ici :

La mer

Voyage en Sicile - Mer

Que la mer soit belle en Sicile, c'est une évidence La majeure partie des touristes n'en profite pas toujours pleinement, ils se limitent à prendre quelques bains de mer pour se rafraîchir alors qu'ils pourraient profiter d'une infinité d'activités sportives. Sur l'île d'Ustica par exemple : on y trouve la première réserve marine d'Italie, un paradis pour les passionnés de plongée sous-marine.

Pour ceux qui préfèrent rester à la surface de l'eau, il y a le surf et la voile. La Sicile est d'ailleurs le théâtre de la régate de l'America's Cup. Elle a lieu à Trapani.

Pour le reste, vous n'aurez pas à choisir. Il y a plus de 1000km de côtes. Trip Tipp vous aide à vous y repérer :

Pendant l'été, la majeure partie des bars et des restaurants de Sicile sont en extérieur, voire à quelques mètres de la mer. Ce bar d'Aspra, près de Bagheria, en est un parfait exemple.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Aller au bord de la mer est sûrement le meilleur moyen de se détendre en été. Sur la photo, vous pouvez voir la plage de Cefalù.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Les siciliens connaissent de nombreuses plages et préfèrent éviter les endroits touristiques. Nous vous recommandons de faire comme eux, et d'aller sur la plage de Sant'Elia, à Santa Flavia.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+

La Nature

Voyage en Sicile - Nature

L'arrière-pays sicilien est plein de trésors encore méconnus. La vidéo que vous venez de voir n'en montre aucun : la Sicile peut se vanter d'avoir plus de 70 réserves naturelles sur son territoire. Les forêts des Madonies et des Nebrodi sont classées parmi elles.

La zone de Bosco della Ficuzza est magnifique. Vous pourrez y voir sa cascade merveilleuse, une attraction à ne pas rater. Elle n'est visible qu'en hiver car les températures estivales en empêchent la formation. Vous pourrez toutefois admirer le reste de la réserve et vous promener entre les pins parfumés... ça vaut le détour!

LIFE - Lo spettacolo della natura
Le paysage change bien sûr avec les saisons.
Autore: Peppe Moschella Youtube
Pin it --> Pendant l'hiver, l'Etna devient un paradis pour les amateurs de ski
Pendant l'hiver, l'Etna devient un paradis pour les amateurs de ski, tandis que les oranges fleurissent un peu partout ailleurs. Sur la photographie, qui date de 2012, le ciel de l'Etna est malheureusement couvert.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
La Gorge du Dragon est une cascade située dans les environs de Ficuzza. Cette photo date de janvier 2012.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Les Madonies sont la deuxième réserve naturelle de Sicile. Piano Farina offre à ses visiteurs un panorama exceptionnel. Avec un peu de chance, vous pourrez voir des aigles!
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
La Scala dei Turchi est l'un des plus beaux spectacles qu'on trouve en Sicile. Cette photo date d'octobre 2011, et on voit bien que la saison des plages n'est pas terminée.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
La réserve du Zingaro est la première réserve déclarée en Sicile. Comme vous pouvez le voir sur la photo, la mer et la montagne sont étroitement liées sur cette partie de l'île.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+

Archéologie

Voyage en Sicile - Temple à Selinunte

Vous n'êtes pas très féru d'Histoire?
Depuis l'école, on présente cette discipline de manière ennuyeuse. Pendant votre voyage en Sicile, vous pourrez vous promener à l'intérieur de l'Histoire.

Pendant l'Antiquité, la Sicile faisait partie d'un territoire contrôlée par les Grecs et ces derniers ont laissé un héritage fantastique, fait de temples et d'amphithéâtres conservés en excellent état. L'hiver, vous pourrez vous retrouver dans ces vestiges en toute tranquillité, comme le montre l'image à droite.

Nell'antica città di Segesta potrete ammirare uno dei migliori templi greci che si trovino in Sicilia. Come dimostra questa foto scattata nel gennaio del 2010, non ci sarà nessuno a disturbare la vostra contemplazione.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Selinunte était l'une des plus grandes cités grecques de Sicile. Pendant l'hiver, on y croise peu de visiteurs. Vous risquez plutôt de vous faire embarquer par un troupeau de chèvres.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
La vieille ville de Solunto est la seule en Sicile, dont la structure originale ait été maintenue. Se promener entre ses ruines, c'est voyager dans le temps.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Dans la Vallée des Temples, vous pourrez admirer certains des temples Grecs les mieux conservés du monde. Le site est d'ailleurs classé au Patrimoine mondial de l'humanité.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+

Villes et villages

Voyage en Sicile - Palerme

Bien que la Sicile fasse partie de l'Italie, elle est un monde à part. C'est valable notamment pour ses villes, aux styles architecturaux différents. Une ville comme Cefalù montre bien l'influence des Normands – ces derniers ont repris la ville aux Arabes pendant le Moyen-Age, tout en conservant leur héritage.

Ainsi, au cours d'une visite à Palerme, vous pourrez vous retrouver dans une église qui ressemble à une mosquée. L'influence espagnole en revanche, se reconnaît à son style baroque. Mais la modernité aussi a laissé des marques : la ville Gibellina est pleine d'œuvres d'art contemporain. Qui l'eut-cru?

A Agrigente, on trouve l'un des premiers jardins publics de Sicile. Sur cette photo, le photographe a capturé la grande horloge du jardin.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Le lavoir médiéval de Cefalù. Pour obtenir cet effet, notre photographe a utilisé un temps d'exposition long.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Le Parrain apparaît dans des publicités locales. Mais on ne court aucun danger en allant à Corleone. La Mafia n'est plus aussi puissante qu'avant.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Palerme est souvent décrite comme une ville chaotique et sale. Notre photographe vous montre que ce cliché ne tient pas longtemps l'épreuve de la réalité.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+
Trapani a été une ville très riche, grâce à la vente de sel. Les moulins à vent interviennent à la fin de la chaîne de production. Trip Tipp vous montre en outre que Trapani peut offrir bien davantage.
Licence CC - photographe Britta Bohn
Facebook / Google+

La location de vacances parfaite